QUESTIONS FREQUENTES

 

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré »   

 Albert Einstein

L’hypnose fait peur et fascine à la fois..

Reste t-on conscient pendant une séance d’hypnose ? Vais-je m’endormir ou bien ne pas me réveiller ?

L’hypnose n’est ni le sommeil ni un état d’éveil habituel, c’est un état modifié de conscience. Le sujet reste conscient de ses dires et de ses actes pendant toute la séance tandis que la partie inconsciente de son esprit créée des liens et conduit le changement.. Vous ne dormez pas pendant vos séances d’hypnose. Au contraire, le thérapeute vous demandera d’être attentif et concentré, tout en restant conscient de ce qui se passe autour de vous. Il ne s’agit pas de se réveiller puisque vous n’étiez pas endormi. Sans le savoir, il vous arrive naturellement d’entrer et de sortir de transe plusieurs fois par jour. Toute personne sort naturellement de l’état d’hypnose à l’issue de la séance, accompagnée par la voix du thérapeute, comme après une rêverie ou une méditation.

Y a t-il un risque à utiliser l’hypnose ?

Vais-je raconter mes secrets intimes ou faire des choses contre ma volonté sous hypnose ? 

Non. L’état de transe est un état naturel qui ne comporte aucun risque. Sans danger pour le sujet hypnotisé, l’hypnose est une technique de soin efficace.

Certainement pas. C’est la principale fausse croyance qui circule sur l’hypnose. Le sujet conserve son libre arbitre et il serait impossible à un hypnothérapeute de lui faire exécuter un ordre qui serait contraire à sa volonté, ses principes, son éthique ou sa religion. 

Puis-je être hypnotisé ? Suis-je réceptif à l’hypnose ?

Toute personne est « hypnotisable » et réceptive à l’hypnose dans une certaine mesure. Il est important de souligner que l’hypnose est basée sur un processus d’apprentissage. Plus vous pratiquerez, plus il vous sera facile d’entrer en transe. Vous remarquerez une évolution rapide au fil des séances. L’hypnose a à voir avec l’imaginaire et la capacité de concentration du sujet ; le désir de contrôle et la volonté ne constituent pas un obstacle à l’hypnose.

Peut-il arriver que l’hypnose ne fonctionne pas ?

La motivation doit venir de la personne concernée elle-même. Par exemple, une personne adressée par son conjoint pour arrêter de fumer alors qu’elle n’en a aucune envie a peu de chances de voir ce projet aboutir. Certaines problématiques ou certains maux ne sont pas directement traitables par l’hypnose. Toutefois l’hypnose peut aider à gérer une situation difficile induite par un handicap ou une maladie, comme par exemple accompagner la gestion et la désensibilisation de certaines douleurs.

Dans combien de temps vais-je constater des changements ?

Gardons à l’esprit que chaque micro-changement constaté est important. Il constitue la première pierre de l’édifice et aussi la partie émergée de l'iceberg.. Le nombre de séances à prévoir pour une hypnothérapie efficace dépend essentiellement du problème en lui-même ainsi que de la réceptivité et de la détermination du patient. Si certains troubles légers, mêmes anciens et tenaces, peuvent être résolus rapidement (parfois en une seule et unique séance), d’autres nécessiteront un approfondissement et un suivi de consolidation. Une thérapie dite « brève » ne sera pas pour autant expéditive. L’hypnothérapeute se réserve également la possibilité de proposer au sujet des exercices visant à renforcer son action entre les séances.

Puis-je influencer le succès de la thérapie ?

Oui, certainement ! Le succès d’une thérapie dépend essentiellement de votre volonté et de votre engagement. Comme mentionné précédemment, l’hypnothérapie est un travail d’équipe entre le sujet et l’hypnothérapeute. Ensemble, ils cernent le ou les problèmes à traiter, établissent un ordre de priorité et fixent des objectifs personnels à atteindre.

Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter.